Testeur Logiciels – Pourquoi maîtriser Gherkin ?

La méthode Gherkin permet de décrire le comportement attendu d'un logiciel et de pouvoir exprimer les besoins des utilisateurs sous forme de scénarios concrets et vérifiables.

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de la méthode Gherkin pour rédiger des exigences. Il s’agit d’un langage simple et structuré qui permet de décrire le comportement attendu d’une fonctionnalité en utilisant des scénarios. Elle facilite la communication entre les différentes parties prenantes du projet : le client, le Product Owner, les développeurs et les testeurs. En effet, le langage est clair, concis et compréhensible par tous. Il n’y a pas de place pour l’ambiguïté ou l’interprétation.

Qu’est-ce que la méthode Gherkin ?

La méthode Gherkin est une façon de décrire le comportement attendu d’un logiciel en utilisant un langage simple et structuré. Le but est de pouvoir exprimer les besoins des utilisateurs sous forme de scénarios concrets et vérifiables.

Faciliter la rédaction des tests logiciels

La rédaction en Gherkin est devenue une compétence essentielle pour les professionnels du test logiciel. Ce langage de spécification, simple et compréhensible, permet de décrire le comportement attendu d’une application de manière claire et précise. Dans cet article, nous allons explorer les fondamentaux de la rédaction en Gherkin et découvrir comment elle peut améliorer l’efficacité des tests logiciels.

Comprendre le Gherkin

Le Gherkin est un langage de spécification qui utilise une syntaxe lisible par l’homme. Il est basé sur des mots-clés simples tels que Given, When, Then, And, et But. Ces mots-clés permettent de décrire les étapes d’un scénario de test de manière structurée, offrant ainsi une clarté et une compréhension accrues.

Structure d’un Scénario Gherkin :

Un scénario Gherkin est composé de trois parties principales : le contexte (Given), l’action (When), et le résultat attendu (Then). Ces sections décrivent respectivement l’état initial, l’événement déclencheur, et le comportement attendu du système. L’utilisation d’autres mots-clés comme And et But permet d’ajouter des détails supplémentaires et de rendre les scénarios plus complets.

Collaboration Facilitée :

La rédaction en Gherkin favorise la collaboration entre les membres de l’équipe, qu’ils soient développeurs, testeurs ou responsables produit. Grâce à sa simplicité et à sa lisibilité, ce langage permet à chacun de comprendre rapidement les scénarios de test, facilitant ainsi les discussions et les validations au sein de l’équipe.

Automatisation des Tests :

L’un des avantages majeurs de la rédaction en Gherkin est son intégration aisée avec les outils d’automatisation des tests, tels que Cucumber. Les scénarios rédigés en Gherkin peuvent être exécutés automatiquement, ce qui accélère le processus de validation et garantit une couverture exhaustive des fonctionnalités de l’application.

Comment structurer un scénario ?

Chaque scénario est composé de trois éléments : un contexte, une action et un résultat.

Par exemple, si je veux tester la fonctionnalité de connexion à un site web, je peux écrire un scénario comme ceci :

Contexte : Je suis sur la page d’accueil du site
Action : Je saisis mon identifiant et mon mot de passe et je clique sur le bouton “Connexion”
Résultat : Je suis redirigé vers la page de mon profil

Vous remarquerez que le langage utilisé est clair et compréhensible par tout le monde, sans utiliser de termes techniques ou de code. C’est ce qu’on appelle le langage naturel.

Quels sont les avantages de la méthode Gherkin ?

L’un des principaux avantages de la méthode Gherkin est qu’elle permet de créer un pont entre les différents acteurs du projet : les clients, les analystes, les testeurs et les développeurs. En effet, en utilisant le même langage pour définir les exigences, on évite les malentendus, les ambiguïtés et les incompréhensions qui peuvent survenir lors de la communication.

De plus, la méthode Gherkin facilite le processus de test logiciel, car elle permet de générer automatiquement des cas de test à partir des scénarios. Il existe des outils comme Cucumber ou SpecFlow qui permettent de faire cela. Ainsi, on gagne du temps et on assure la qualité du logiciel.

Enfin, la méthode Gherkin favorise l’approche agile, car elle permet d’adapter les exigences au fur et à mesure que le projet évolue. On peut facilement ajouter, modifier ou supprimer des scénarios en fonction des retours des utilisateurs ou des changements dans le contexte.

Comment rédiger des exigences ?

Pour rédiger des exigences en utilisant la méthode Gherkin, il faut respecter quelques règles :
– Commencer chaque scénario par le mot-clé “Scénario” suivi d’un titre explicite
– Utiliser les mots-clés “Etant donné”, “Quand” et “Alors” pour décrire le contexte, l’action et le résultat
– Utiliser des exemples concrets et précis plutôt que des généralités ou des hypothèses
– Eviter les détails techniques ou les implémentations qui ne concernent pas le comportement attendu
– Utiliser des tables ou des listes pour représenter des données complexes ou multiples
– Utiliser des guillemets pour entourer les valeurs variables ou paramétrables

Exemple de rédation d’une exigence

Voici un exemple de rédaction d’une exigence en utilisant la méthode Gherkin :

Scénario : Rechercher un produit sur un site e-commerce
Etant donné que je suis sur la page d’accueil du site “Amazon”
Quand je saisis “livre” dans la barre de recherche et que je valide
Alors je vois une liste de livres correspondant à ma recherche

Scénario : Ajouter un produit au panier
Etant donné que je suis sur la page d’un livre que je veux acheter
Quand je clique sur le bouton “Ajouter au panier”
Alors le livre est ajouté à mon panier et je vois un message de confirmation

Scénario : Passer une commande
Etant donné que j’ai ajouté au moins un produit à mon panier
Quand je clique sur le bouton “Passer la commande”
Alors je suis redirigé vers la page de paiement où je peux choisir mon mode de paiement et renseigner mes coordonnées

Vous êtes intéressé par la méthode Gherkin?

Vous voulez apprendre à l’utiliser? C’est très simple! Il vous suffit de suivre ces quelques étapes:
– Identifiez les fonctionnalités que vous voulez développer pour votre projet
– Pour chaque fonctionnalité, décrivez les scénarios qui illustrent son comportement attendu
– Utilisez le format Gherkin pour écrire vos scénarios: commencez par “Contexte:”, suivi de “Action:” et enfin de “Résultat:”
– Utilisez des mots-clés comme “Et”, “Ou”, “Alors” pour lier vos phrases
– Enregistrez vos scénarios dans un fichier avec l’extension “.feature”
– Utilisez un outil comme Cucumber ou SpecFlow pour exécuter vos scénarios et générer des tests automatisés
– Vérifiez que vos tests passent et que votre code fonctionne comme prévu

Alors convaincu ?

Voilà, vous savez tout sur la méthode Gherkin! C’est un outil puissant pour les projets agiles, qui vous permet de définir des exigences claires, précises et testables. Et vous allez gagner en efficacité et en qualité dans vos projets.
Si vous voulez en savoir plus sur cette méthode, je vous recommande de visiter le site officiel: https://cucumber.io/docs/gherkin/

Alors, qu’attendez-vous pour essayer la méthode Gherkin ? Vous verrez, c’est un vrai régal ! Bonne rédaction !



Claude BUENO
Claude BUENO

J’aide les équipes à développer leurs pratiques agiles et collaboratives.
Je blogue depuis 2008 sur la transformation numérique, le développement d'applications web et mobile et les pratiques pour les réaliser dans les meilleures conditions.
Sujets de prédilection : agilité, coaching, digital, management, marketing, développement web et mobile

Articles: 145

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *