Glossaire Agile – Kanban

La méthode Kanban est une approche de gestion de projet qui vise à optimiser le flux de travail et à réduire les gaspillages. Elle repose sur l’utilisation d’un tableau visuel qui représente les différentes étapes du processus, ainsi que les tâches à réaliser, en cours ou terminées.

Le tableau Kanban permet de visualiser l’état d’avancement du projet, de limiter le nombre de tâches en cours (le WIP ou Work In Progress) et d’identifier les goulots d’étranglement.

Volontairement et pour faciliter l’appropriation du vocabulaire, j’ai décidé de faire figurer les termes de ce glossaire en anglais. En effet, il est courant, même dans les équipes francophones, d’utiliser les concepts dans la langue de Shakespeare.

Voici un glossaire des principaux termes utilisés avec la méthode Kanban :

A

Activité

Actions entreprises dans le cadre du flux de travail de la prestation de services qui font progresser un élément de travail vers l’étape suivante de la découverte des connaissances. Une ou plusieurs activités peuvent être visualisées sous la forme d’une colonne dans un tableau Kanban.

B

Backlog

le backlog est la liste des tâches à réaliser pour le projet. Il peut être priorisé selon l’importance ou l’urgence des tâches. Le backlog est alimenté par les demandes des clients, les besoins des utilisateurs ou les idées de l’équipe.

Bloqueur

Quelque chose qui entrave le déroulement d’un travail. Le blocage peut être partiel ou total.

C

Cadences

Un type de réunion ou d’examen fournissant un retour d’information d’un ou de plusieurs services dans le but d’examiner, de coordonner ou d’améliorer le travail fourni.

Capacité

  • Mesure de la performance d’un système. Les mesures peuvent inclure le délai d’exécution et le débit. Pour plus d’informations sur les mesures, voir métriques.
  • Représente la quantité de travail qu’un système Kanban peut contenir tout en assurant un flux de travail efficace. Également utilisée pour l’affectation à une activité particulière, à un type d’élément de travail ou à une classe de service.

Carte

une carte représente une tâche à réaliser. Elle contient généralement le nom de la tâche, sa description, son responsable, sa priorité et son estimation de durée. Une carte peut aussi comporter des informations complémentaires, comme des commentaires, des pièces jointes ou des indicateurs de qualité. Une carte se déplace sur le tableau Kanban au fur et à mesure de son avancement.

Classe de service

Un niveau de service spécifique appliqué au traitement d’un élément de travail établi par le biais d’un ensemble défini de politiques. Une classe de service peut s’appliquer à un ou plusieurs types d’éléments de travail. Une classe de service fixe souvent un niveau de service attendu. Le choix de la classe de service peut refléter une valeur relative, un risque ou un coût de retard. Les quatre archétypes courants de classe de service qui sont largement reconnus sont les suivants :
– Accélération
– Date fixe
– Intangible
– Standard

Colonne

une colonne représente une étape du processus de réalisation du projet. Par exemple, une colonne peut correspondre à « À faire », « En cours », « À vérifier » ou « Terminé ». Les colonnes peuvent être adaptées en fonction du contexte et du type de projet. Chaque colonne a une capacité maximale de cartes, qui correspond au WIP.

Coût du retard

Le taux auquel la valeur attendue d’un produit, d’une initiative ou d’un élément de travail diminue au fur et à mesure que sa livraison est retardée. Le coût du retard implique à la fois l’urgence et l’impact. Le coût du retard peut être utilisé pour éclairer les décisions liées au temps, y compris la commande d’éléments de travail pendant le réapprovisionnement ou l’attribution d’une classe de service.

Cycle time

le cycle time est le temps écoulé entre le moment où une carte entre dans la première colonne active du tableau Kanban et le moment où elle en sort. Il s’agit d’un indicateur qui mesure la durée effective du travail et la performance de l’équipe.

D

E

F

G

Goulot d’étranglement

Activité contrainte qui limite le flux et le taux de livraison possible de l’ensemble du flux de travail.

Graphique de contrôle

Un graphique, généralement un diagramme d’exécution, montrant les plages de contrôle en dehors desquelles un processus peut être considéré comme « hors contrôle » dans un sens spécifique.

H

I

J

K

L

Lead time

le lead time est le temps écoulé entre le moment où une carte entre dans le tableau Kanban et le moment où elle en sort. Il s’agit d’un indicateur qui mesure la durée totale du processus et la satisfaction des clients.

Ligne

une ligne représente un segment du projet, qui regroupe des cartes ayant une caractéristique commune. Par exemple, une ligne peut correspondre à un type de tâche, à un client, à un produit ou à une fonctionnalité. Les lignes permettent de catégoriser les cartes et de faciliter leur repérage sur le tableau.

M

N

O

P

Point d’engagement

Le point auquel la décision est prise de commencer les activités pour livrer un travail. Avant ce point, le travail effectué soutient la décision de livrer ou non l’élément de travail (voir en amont).

Principes de gestion du changement

La méthode Kanban aborde le changement évolutif selon les trois principes suivants :
– Commencez par ce que vous faites maintenant,
– Obtenir l’accord pour poursuivre l’amélioration par le biais d’un changement évolutif,
– Encourager les actes de leadership à tous les niveaux.

Pull

le pull est le principe selon lequel une carte ne peut être déplacée vers la colonne suivante que si celle-ci a de la place disponible. Il s’agit d’un mécanisme qui permet de réguler le flux de travail et d’éviter les engorgements. Le pull favorise la collaboration entre les membres de l’équipe et la satisfaction des clients.

Push

le push est le principe inverse du pull, selon lequel une carte est poussée vers la colonne suivante dès qu’elle est terminée, sans tenir compte de la capacité de la colonne. Il s’agit d’un mécanisme qui peut entraîner des problèmes de qualité, des retards ou des pertes de motivation. Le push est à éviter dans la méthode Kanban.

Q

R

S

Swimlane

une swimlane est une ligne horizontale qui traverse toutes les colonnes du tableau. Elle sert à séparer les cartes selon leur niveau de priorité ou leur dépendance. Par exemple, une swimlane peut correspondre à « Urgent », « Normal » ou « Bloqué ». Les swimlanes permettent de hiérarchiser les cartes et de gérer les risques.

T

U

V

W

WIP

le WIP (Work In Progress) est le nombre maximum de cartes que peut contenir une colonne à un moment donné. Il s’agit d’une contrainte volontaire qui vise à éviter la surcharge de travail et à favoriser la qualité. Le WIP doit être adapté en fonction de la capacité de l’équipe et du temps de cycle des tâches.

X

Y

Z


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *