Qu'est-ce qu'une blockchain et comment fonctionne-t-elle ?

A la découverte de la blockchain et de son fonctionnement


Vous avez sans doute déjà entendu le mot “Blockchain“. Il est souvent associé au bitcoin et plus largement à la crypto-monnaie. Pour certains, la blockchain est une mode, voir une boîte noire mais pour ceux qui s’y intéressent, elle ouvre de nouvelles perspectives. Et pour les organisations, elle est synonyme de nouvelles applications et de business à venir.

Dans ce billet, je vais tenter de vous donner un aperçu de ce qu’est la technologie blockchain et de son fonctionnement. Je ne suis pas expert, aussi, je vais essayer d’être assez clair pour vous expliquer comment fonctionne une blockchain et vous donner l’envie de continuer à explorer cette techno.

Dites-moi si ce sujet vous intéresse, je publierai d’autres articles sur les applications possibles de la blockchain ou tout simplement sur mes découvertes sur le sujet. Je vous invite à vous exprimer en laissant un commentaire à la suite du post.

Comment fonctionne une blockchain ?

Le terme “blockchain” donne une bonne idée du fonctionnement de cette technologie.

Imaginez une chaîne de blocs reliés entre eux, comme une série de wagons accroché les uns aux autres pour former un train. C’est plutôt simpliste mais illustre bien la composition d’une blockchain, aussi, qu’est-ce qui compose ces blocs et qu’est-ce qui les relie entre eux ?

Comprendre le bloc

Le “bloc” n’est essentiellement qu’une collection d’informations.

Par exemple, dans le cas d’utilisation de la blockchain pour une crypto-monnaie, les données stockées dans chaque bloc correspondent aux transactions effectuées avec cette monnaie.

Le Bitcoin Whitepaper est un document technique qui donne une compréhension du mode de fonctionnement de la blockchain dans le cadre de la crypto-monnaie bitcoin. Cette publication, rédigée par Satoshi Nakamoto, le présumé père du réseau Bitcoin (« A purely peer-to-peer version of electronic cash ») présente la technologie blockchain au monde. Les illustrations sont issues de cet article.

Ce qui rend les blocs d’une blockchain spéciaux, ce ne sont pas les données. C’est l’encadrement. En plus des données, chaque bloc :

  • Commence par un “hash”
  • Contient un horodatage
  • Se termine par un “nonce”.

Qu'est-ce qu'une blockchain et comment fonctionne-t-elle ?

Un nonce est un nombre que l’ordinateur génère lorsqu’il répertorie le reste des données du bloc. L’obtention du nonce d’un bloc génère un horodatage, tout comme l’horodatage d’une photographie numérique. Le nonce qui termine un bloc sert également de hachage pour le bloc suivant.

Comprendre la chaîne

Vous avez peut-être déjà compris d’où vient la partie “chaîne“. Dans l’analogie du wagon de train que j’ai évoqué plus haut, le nonce à la fin d’un bloc de données est couplé au hachage au début du bloc de données suivant.

Donc, supposons que quelqu’un veuille falsifier ou supprimer un élément de données d’un bloc. Dans le cas des crypto-monnaies, cela permettrait à quelqu’un de supprimer l’enregistrement d’une transaction particulière, car les données de chaque bloc sont un enregistrement des transactions qui ont eu lieu depuis la confirmation du bloc précédent.

Pour modifier cette donnée, il leur faudrait générer un nouveau nonce. Or ce ne serait pas possible puisque l’ancien nonce est déjà enregistré dans la blockchain, avec un horodatage. Tant que des personnes peuvent voir la blockchain et que plusieurs personnes y contribuent, tout élément de données est parfaitement préservé pour toujours lorsque le nonce est ajouté.

Les blockchains décentralisées sont immuables, ce qui signifie que les données saisies sont irréversibles. Pour le bitcoin, cela signifie que les transactions sont enregistrées en permanence et que tout le monde peut les consulter.

Le fonctionnement d’une blockchain dépend de ce qu’elle fait

Le fonctionnement exact d’une blockchain dépend de son créateur et de ses motivations. Par exemple, les données stockées, les personnes qui les confirment, la manière dont elles sont récompensées, la manière dont elles sont distribuées et les personnes qui peuvent voir la blockchain définissent son utilisation.

Dans la plupart des crypto-monnaies, toute personne utilisant le bon logiciel peut aider à créer et à confirmer la blockchain. La récompense est une partie de la crypto-monnaie, qui est générée chaque fois qu’un bloc est confirmé.

La crypto-monnaie n’est pas le seul cas d’utilisation de la technologie blockchain et, en théorie, les données stockées dans un bloc peuvent être à peu près n’importe quoi. Tout dépend de la personne qui crée la blockchain et de ce qu’elle veut en faire.

Dans le cas de Codex Protocol, le propriétaire d’une œuvre d’art contribue aux entrées dans la vie d’un artefact, comme les changements de propriété et les montants des paiements. Ces enregistrements constituent le bloc. Le propriétaire n’est pas directement “récompensé” pour sa contribution à la provenance de la blockchain, mais lorsqu’il souhaite vendre l’œuvre, la provenance vérifiable et immuable de la blockchain qu’il a contribué à créer contribue à la valeur de l’œuvre.

Quels sont les avantages de la technologie blockchain ?

La mise en œuvre de la technologie blockchain présente plusieurs avantages.

La technologie blockchain est un moyen sûr pour les organisations de cataloguer, sécuriser et authentifier leurs propres données. En rendant les blockchains visibles au public, les organisations peuvent également utiliser la technologie pour rendre les dossiers et les informations transparents et dignes de confiance.

En plus d’être puissante et potentiellement transparente, la technologie blockchain peut aider les organisations à réduire leurs coûts et risques informatiques en externalisant le stockage, la sécurité et la vérification des données. Les chaînes de blocs qui font partie d’un “grand livre distribué” permettent aux ordinateurs individuels de conserver les données sans se soucier des serveurs centralisés.

Obstacles à la mise en œuvre de la technologie blockchain

La plupart des inconvénients de la technologie blockchain proviennent de la perception de cette technologie plutôt que de sa mise en œuvre réelle.

Beaucoup de gens entendent “blockchain” et pensent “crypto-monnaie”, ce qui est plutôt dommage compte tenu de la polyvalence de la blockchain dans d’autres cas d’utilisation. Son association aux crypto-monnaies conduit de nombreuses personnes à négliger les autres cas d’utilisation de la blockchain.

En outre, en tant que nouvelle technologie, la blockchain a un air d’imperceptibilité. Beaucoup de gens imaginent qu’elle est compliquée et n’essaient donc pas de la comprendre.

Il existe un inconvénient technologique à la mise en œuvre de la technologie blockchain, à savoir le coût et les dépenses énergétiques. Une application à grande échelle comme le bitcoin nécessite une quantité incroyable d’énergie. Même les applications à plus petite échelle qui exécutent et vérifient une blockchain nécessitent une grande puissance de calcul, dont la majeure partie est consacrée à la génération du hash.

Merci de votre lecture.

Faites-moi savoir si vous rencontrez des difficultés, n’hésitez pas à commenter ci-dessous j’aime vous aider. Si vous avez une suggestion de nouvel article ou tutoriel alors exprimez-vous en commentant.

N’oubliez pas de partager ce tutoriel avec vos amis sur Facebook et Twitter.

 

 

 

 

Photo by Olya Kobruseva from Pexels


Author: Claude BUENO

Passionné par la Transformation numérique et le Pilotage de projets informatiques. Intérêt pour le Management, le Marketing et le Développement d'applications mobiles. Je blogue depuis 2008 sur les sujets numériques. Je suis fan de Star Wars, Vikings et Game of Thrones. J'habite sur Tours (Centre-Val de Loire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :