Introduction aux méthodes agiles et Scrum

Bien que valable dans un certain nombre de secteurs, la méthodologie agile s’est avérée la plus efficace dans le développement de logiciels et pendant le cycle de vie du développement de logiciels. Issue des douze principes fondamentaux du Manifeste Agile, la méthodologie agile implique des processus itératifs axés sur le suivi et l’amélioration continus des produits livrables.

Les processus agiles ont été développés en tant qu’alternative aux techniques traditionnelles de type “Waterfall”. La méthode en cascade est un processus de conception séquentielle qui nécessite l’achèvement d’une étape avant de passer à la suivante. Traditionnellement, la méthode Waterfall a fait ses preuves dans la construction ; cependant, pour les industries plus techniques, une approche agile a plus de valeur. Au lieu de suivre une approche étape par étape, toutes les phases d’un projet sont réalisées en parallèle. Les processus agiles tentent de faire face à la nature imprévisible du cycle de développement en identifiant les erreurs et en éliminant la nécessité de redémarrer complètement le projet.

Méthodologie agile

Un des principes fondamentaux de la méthodologie agile est de satisfaire et de fournir une valeur au client par des prestations continues. Plutôt que de s’attaquer à un grand projet sur une longue période, les méthodes agiles divisent un projet en tâches plus petites, plus simples et plus faciles à gérer, qui peuvent être accomplies efficacement et rapidement.

En livrant un produit tôt et souvent, les organisations sont obligées d’éliminer tout ce qui n’apporte pas de valeur ajoutée. Les individus deviennent des experts dans certains domaines du cycle de développement puisque chaque petite équipe se concentre sur une mission pendant une période prolongée, ce qui permet d’identifier et d’éliminer les erreurs. Alors qu’avec la méthode Waterfall, un retour d’information est fourni vers la fin du projet après que beaucoup de temps, d’argent et d’énergie aient déjà été dépensés, la méthodologie agile permet d’apporter des changements en cours de route grâce à un retour d’information continu. Grâce à un retour d’information continu et à une certaine souplesse en termes de respect du plan initial, l’ajout ou la modification de caractéristiques permet aux organisations de se tenir au courant des derniers développements dans leur secteur.

Les tâches d’un projet agile sont conduites par itération. Une itération est un délai, généralement d’une à deux semaines, pendant lequel les besoins des clients sont développés et transformés en produits opérationnels et testables. Une caractéristique clé de la méthodologie agile est l’hypothèse selon laquelle les projets consistent en une séquence d’itérations. Les équipes peuvent utiliser leur vitesse pour suivre tout ce qu’elles accomplissent au cours de chaque itération afin de maintenir des plans réalistes et d’éviter un engagement excessif. Dans chaque itération, un produit livrable est achevé après être passé par l’analyse, la conception, les tests, l’assurance qualité et l’expérience utilisateur. Bien que toutes les fonctions précises puissent manquer, les membres de l’équipe doivent être sûrs de pouvoir lancer le produit si nécessaire.

Méthodologie de Scrum

Plusieurs cadres existent au sein de la méthodologie agile, notamment Scrum, Lean et Extreme Programming. La plupart des organisations qui passent à la méthodologie agile choisissent de commencer par Scrum en raison de sa simplicité et de sa flexibilité. Les projets Scrum fournissent aux entreprises et aux clients une structure pour les rôles, les réunions et les règles. Les membres de l’équipe sont chargés d’apprendre et d’adapter les processus afin de faire face à l’imprévisibilité.

Schema process methode scrum
Schema process methode scrum

Chaque projet Scrum a un backlog ou une liste de tâches à faire. Au cours de la phase de planification, le backlog est rempli de tâches, d’objectifs et d’un calendrier d’exécution. Après avoir discuté du backlog, le projet est divisé en sprints, qui sont des périodes d’une à deux semaines visant à terminer un certain nombre de points de l’arriéré. Au cours de chaque sprint, l’équipe se réunit quotidiennement pour discuter des progrès actuels, des progrès futurs et de tout facteur entravant les progrès. À la fin de chaque sprint, toutes les étapes nécessaires doivent être franchies en cas de lancement potentiel d’un produit.

Ensuite, le propriétaire du produit (Product Owner) procède à un examen afin de déterminer si toutes les histoires (stories) en attente du sprint ont été suffisamment complétées. À ce moment, le Scrum Master rencontre l’équipe pour une rétrospective. Les membres de l’équipe réfléchissent à leurs propres processus afin d’adapter leur comportement pour les futurs sprints. Il est crucial que le Scrum Master évite les obstacles communs et crée un environnement encourageant pour la discussion. En raison de la nature imprévisible du développement des logiciels et des produits, chaque sprint est unique et doit s’adapter au changement.

Les projets Scrum sont facilités par un propriétaire de produit, Scrum Master et son équipe. Au cours de chaque sprint, l’équipe, qui est composée de personnes autogérées, est chargée de déterminer et de déléguer la manière dont elle va accomplir tout le travail nécessaire. Au sein de l’équipe, chaque membre a un domaine de spécialité ; cependant, il n’y a pas de titres officiels ni de hiérarchie.

Le Scrum Master est une personne dévouée qui résout les obstacles et maintient l’équipe sur la bonne voie tout en assurant la transparence du backlog des sprints.

Enfin, le Product Owner est responsable de la création et de la communication de la vision du produit et décide si les produits doivent être davantage développés ou s’ils sont prêts à être commercialisés.

Conclusion

Largement utilisée dans le développement de logiciels, la méthodologie agile a été développée pour les travaux qui manquent de processus définis. Contrairement aux approches séquentielles, les méthodes agiles ne sont pas destinées à des types de travail répétitifs. De nombreuses industries ont mis et continuent de mettre en œuvre des méthodes agiles au sein de leurs structures commerciales.

Le cadre agile contient de multiples sous-ensembles, dont la méthode Scrum, Lean et Extreme, qui aident les individus à faire face à l’imprévisibilité et à la flexibilité. En surface, la méthodologie agile peut aider à améliorer les processus de bout en bout. Cependant, les individus doivent être engagés, adaptables et capables d’apprendre pour que cela fonctionne.

 

 

 

Claude BUENO

Passionné par la Transformation digitale et l'Évolution des Systèmes d’Information. Intérêt pour le Management, le Marketing et l'Entrepreneuriat. Je blogue depuis 2008 sur les sujets numériques. Je suis fan de Star Wars, Vikings et Game of Thrones. J'habite à Tours.

Write a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :