5 astuces de survie pour chefs de projet débutants

Il y a plusieurs manières de démarrer une mission en tant que chef de projet débutant.

  • Vous êtes un manager opérationnel qui prend temporairement la casquette de chef de projet car vous disposez d’une connaissance fonctionnelle suffisamment importante pour piloter le développement ou l’évolution d’une application métier ou marketing.
  • Vous êtes le lead développeur d’un périmètre applicatif et vous êtes invité à diriger et à superviser les activités des personnes moins expérimentées et parce que le chef de projet habituel n’a pas l’expérience technique suffisante pour diriger lui-même ce travail.

Voici 5 astuces pour gérer cette situation et pour assumer ce rôle qui vous a été attribué :

1. Pensez « Équipe »

Le premier réflexe est d’endosser un rôle de pilote auprès de l’équipe de développeurs mais la mission du chef de projet est plus vaste que le pilotage de l’équipe.

En tant que chef de projet, vous êtes le « meneur » de l’équipe.
Quand on gagne c’est toute l’équipe qui gagne et face aux difficultés, c’est l’équipe qui retrousse ses manches pour avancer ensemble. Vous connaissez les membres de l’équipe et vous êtes le mieux placé pour gérer cette relation.

2. Comprenez ce que cet engagement implique

Si votre objectif de carrière est d’être un ingénieur ou un spécialiste des données, avant de commencer un rôle de chef de projet à temps plein, vous devez échanger avec votre direction pour vous assurer que tout le monde est bien d’accord sur le périmètre de la mission que vous allez assumer.
Vous pouvez éventuellement documenter cette discussion.

Veillez à borner cette première mission tout en validant la durée ou l’échéance estimée de la fin du projet.

3. Capitalisez cette expérience

Vous n’envisagez pas de devenir chef de projet tout de suite ou à temps plein. C’est votre choix et il est normal que votre direction le respecte mais si vous tentez l’expérience d’une mission en tant que chef de projet vous allez vivre une expérience que vous capitaliserez.

La conduite de projet permet de prendre de la hauteur et du recul pour organiser, anticiper et mieux comprendre les enjeux côté client.
Une fois le projet terminé, avec un retour à votre activité de développeur vous verrez votre travail différemment et il vous sera plus facile de mettre du sens à vos actions.

4. Soyez prêt à en faire plus

En tant que chef de projet débutant ou développeur qui endosse cette mission vous êtes amené à produire davantage : vous devez par exemple créer vos supports de comité de pilotage et de suivi d’activité. Vous devez alimenter les comptes rendus d’avancement avec le backlog associé (liste des tâches à réaliser). Il faut également prévoir un temps pour les différentes réunions avec l’équipe et les donneurs d’ordres.

On retrouve l’idée de capitalisation d’expérience car au fur et à mesure du temps vous trouverez les bons formats et l’automatisation de ces suivis et indicateurs.

5. De nouvelles opportunités

Conduire un projet à forte valeur technique quand on n’est pas technicien peut vous amenez à vous intéresser à ces aspects, voir même à y prendre goût.

Ce qui a été mon cas car de formation commerciale, j’ai participé à des projets de développement d’applications métiers. J’intervenais principalement sur les sujets fonctionnels et aujourd’hui je « baigne » dans la technique. Cela me permet d’avoir la vision des deux côtés du prisme et de pouvoir dialoguer et comprendre les spécificités du métier et de la technique.

Cette double casquette est recherché par les recruteur car elle permet de mieux comprendre les expressions de besoin et d’apporter la solution technique la plus adaptée pour y répondre.

Et le plaisir…

En tant que chef de projet débutant vous gérer les équipes, les tâches, les jalons, la relation avec les donneurs d’ordres. Vous êtes confronté à des difficultés techniques, de ressources à dimensionner ou de planning à caler. Vous ferez des erreurs qui vous permettrons de tirer des améliorations à mettre en œuvre.

Même si vous restez sur un plan technique, tout expérience est bonne à prendre et l’ouverture vers le management de projet peut ouvrir de nouvelles perspectives dans votre parcours professionnel.

Sortir de sa zone de confort peut faire peur au départ mais attention vous pourriez y prendre du plaisir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.